EL ARTISTA‎ > ‎

L'artiste

Né au Guatemala en 1978, Anibal Diéguez commence sa carrière artistique très jeune. Sa production inclut la peinture, la poésie et l’essai. Depuis 1998, il vend ou donne ses œuvres à des collectionneurs privés à travers le monde (New York, Chicago, Texas, Brésil, Danemark, Panama, Costa Rica et Guatemala).

Depuis sa naissance, il a été immergé dans les mutations politiques et sociales qui ont troublé le Guatemala. Cela le force à grandir en exil. Cette expérience le marque profondément et se reflète désormais dans ses œuvres littéraires et picturales.

Le perfectionnement de la technique obtenue dans ses œuvres, est le fruit d’une quinzaine d’années de travail. Ce dernier se base sur une solide argumentation autour du discours graphique exposé par l’artiste. Il s’agit de l’expression d’une recherche intérieure du perfectionnement autant technique que conceptuel.

À travers une vision sociologique, discipline qu’il a étudiée, Anibal Diéguez aborde l’art de manière critique, parvenant à retranscrire dans ses œuvres picturales, le concept philosophique et idéologique érigé dans ses essais (dont certains ont reçu les mentions d’honneur dans des concours internationaux).

Anibal Diéguez pose quatre concepts clés dans ses œuvres : le mouvement, l’unité, la multi-réalité et la génération spontanée.

L’enchaînement et la concentration des formes dans ses oeuvres établissent un concept d’unité, dans lequel le mouvement s’exprime par sa technique consistant à faire couler la peinture sur la toile et figer ainsi le mouvement. Ce mouvement congelé, selon l’expression de l’artiste, se marie à la génération spontanée des formes qui ne se modifient pas durant le processus de création artistique, ce qui confère à ses œuvres un caractère unique et difficilement reproductible.

Pour cet artiste latino-américain, l’être humain circule à travers pléthore de réalités. Il existe donc une multi-réalité qui explique les événements que nous traversons ainsi que notre perception artistique. Anibal Diéguez ne met pas en exergue la composition, qui ne fait pas partie de son discours. Ainsi, l’observateur trouvera dans ses œuvres, contrastes, couleurs et formes dissonantes, sans oublier la délicate perception de l’unité et du mouvement.
 
Son expérience significative en matière de gestion artistique l’a conduit dans divers pays comme le Brésil, où par le biais de la méthodologie de l’art collectif, il participe à la création d’œuvres artistiques avec des enfants des favelas de São Paulo, Rio de Janeiro et des écoles de Minas Gerais.
Depuis 2012, l’artiste continue de produire ses œuvres picturales et littéraires à Berlin.

Pour Anibal Diéguez, l’art est l’expression multidimensionnelle de la réalité et trouve son origine dans la mémoire spirituelle de l’humanité.

Galerie Anibal Diéguez